SpaceBit : Nos clés privées bientôt stockées dans l’espace ?

0
427

Afin de contourner les lois et se protéger du gouvernement, l’idée du Seasteading avait déjà émergée il y a quelques années. A présent, une idée similaire nous vient de la part d’un groupe développeurs, mais dans l’espace, et pour les crypto-monnaies.  Un projet fou appelé Space Vault, mais que les créateurs aiment appeler « la banque ultime de l’espace « .

Les fondateurs de Spacebit, la première société spatiale décentralisée, ont l’intention de mettre leur coffre dans l’espace, une zone qu’aucun gouvernement ne peut prétendre posséder. Ils veulent permettre aux gens de stocker leurs clés privées au-delà des limites de l’État, là où leurs portefeuilles seront protégés des regards indiscrets.

Le programme est co-fondé par Ian Angell, professeur émérite à la London School of Economics, qui parlait déjà l’avenir de l’argent en 1998.

UNE DÉNATIONALISATION DE L’ARGENT

Angell décrit ce que nous vivons actuellement:  la technologie permet aux échanges locaux d’argent de devenir des échanges mondiaux d’argent. « Ce qui constitue de l’argent», prédit-il, « ne sera plus monopolisé par les gouvernements nationaux. » Il cite l’économiste du 20e siècle Friedrich Hayek:

« L’argent n’a pas être créé par les gouvernements. Comme le droit, la langue et la morale, il peut émerger spontanément. Cet argent privé a souvent été préféré à l’argent du gouvernement, mais le gouvernement l’a généralement supprimé sous peu. « 

« Dans l’ère de l’information, » demande Angell, « Dans l’ère d’Internet, le gouvernement peut-il continuer à le supprimer? La vision de Hayek de la dénationalisation de l’argent peut maintenant devenir une réalité. « 

Aujourd’hui, ça l’est. La technologie offre un accès facile à des moyens d’échange de crypto-monnaie de plus en plus acceptée par les gens et les entreprises à travers le monde. Le problème d’échanger une devise en une autre à chaque fois que l’on franchit  une ligne imaginaire se pose de moins en moins.  Selon Angell le terme« fuite des capitaux »va également prendre une toute autre signification. La conspiration mondiale du gouvernement sur l’émission de monnaie sera finalement brisée. … Les «maniaques du contrôle» du gouvernement auront finalement perdu. « 

Mais «pourquoi se limiter à la planète? » demande-t-il. « Pourquoi ne pas aller hors de la planète? Un satellite peut agir en tant que dépositaire pour de l’argent numérique ».

D’AUTRES PROJETS EN TÊTE

Le Space Vault n’est que l’un des projets que lui, le co-fondateur de Spacebit Pavlo Tanasyuk, et le reste de leur équipe prévoient. Ils ont déjà participé au lancement d’un nano-satellite, et veulent à l’avenir effectuer une impression 3D dans l’espace ainsi que miner des astéroïdes, tout en surveillant ceux représentent une menace potentielle pour la Terre. Leur objectif global est de «rendre l’exploration spatiale privée plus facile, plus abordable, et rentable pour les petites entreprises. »

Source : Cointelegraph