Ce 45ème repas se faisait dans une 18ème ville. Grande première tant attendue par la vibrante communauté de la Ville rose !

L’évènement avait commencé dès la veille, avec la participation de « parisiens » au 7ème meet-up toulousain, organisé  à La NovaMélée. L’occasion d’une petite présentation du Cercle du Coin, et de plusieurs exposés fort intéressants pour présenter BitConseil,  CoinMarketCal et ZeBitcoin.

Ce mercredi 15 mai, sous un magnifique soleil, 24 convives se sont retrouvés aux « III Sages ».

Une poignée de courageux parisiens, et beaucoup de toulousains, dont naturellement les représentants des entreprises déjà citées, des universitaires (Toulouse School of Economics,  ISAE-SUPAERO) des juristes) des makers et des matheux.

Les conversations ont tourné sur de très nombreux sujets. Sérieusement: sur les mérites respectifs des deux principales blockchains publiques (on a parfois frôlé le troisième interdit de ces repas), sur les aspects juridiques des cryptomonnaies, sur divers usages industriels en cours, sur les conditions précises de la vérification formelle, sur les perspectives ouvertes par la loi Pacte. Moins sérieusement : sur les jeux vidéos (mais aussi la blockchain-foot) , sur les théories du complot et la vérification des news.

 

 

Un seul regret, finalement : ne pas avoir réussi à faire descendre les bitcoineurs andorrans de leur montagne ! Le versant français est-il réputé financièrement dangereux ? Non : la route menacée par la chute (des pierres) ne devait rouvrir que le surlendemain.

Et une grande joie : avoir pu photographier notre ami Benoit sous cet inquiétant décor …

Article précedent44ème Repas ( à Paris)
Prochain article46ème Repas, à Mons
Jacques Favier
Jacques Favier est co-fondateur et Secrétaire du Cercle du Coin, et l'un des 3 animateurs des repas du Coin. Normalien et agrégé d'Histoire, après un court passage par la Banque, il a eu une longue expérience dans l'investissement. Intéressé par l'histoire de la monnaie, collectionneur d'instruments monétaires, financiers ou para-monétaires les plus divers, il aborde la révolution du bitcoin à la fois en investisseur et en historien. Il ne déteste pas les détours par la BD. Sur son propre blog La voie du Bitcoin il veut faire partager sa conviction que l'histoire permet d'enrichir notre questionnement sur les mutations présentes, avec leurs risques et leurs opportunités. Mais il écrit aussi régulièrement sur le Coin-Coin, en abordant des sujets plus politiques ou actuels.