Ghash.io proche des 50%

0
2348

Comme vous le savez peut-être, la création monétaire et la sécurité du réseau Bitcoin fonctionnent grâce aux mineurs. La création monétaire fonctionne comme une loterie où celui qui trouve le bloc en premier gagne, actuellement 25 bitcoins (ce qui donne 3600 nouveaux bitcoins par jour.). Pour éviter ce problème de loterie, les mineurs se regroupent dans des coopératives ou pools qui leur permettent d’être quasiment surs de toucher des bitcoins en fonction de leur puissance. Cependant cela peut amener à une attaque des 51%.

LE PROBLEME

On peut se douter qu’il y a toujours plus ou moins une pool meilleure que les autres. Cela incite donc les mineurs à se servir de cette pool uniquement. Le problème est que des pools ont une telle popularité qu’elles peuvent nuire au principe même du Bitcoin qu’est d’être décentralisé. Car si un mineur possède plus de 50% de la capacité de minage du réseau il peut en prendre le contrôle et donc falsifier des transactions : il peut choisisr s’il valide ou non une transaction et peut même tromper le système avec du double spending.

Capture d’écran 2014-06-12 à 03.24.31Réaction face au 48% d’hier
 

Il n’y a normalement aucune raison qu’une pool ne vise à détruire le Bitcoin car elles sont généralement impliquées dans son système avec du matériel qui coûte très cher par exemple. Mais cela demeure dangereux car un gouvernement qui acheterait la pool ou un hacker qui réussirait à hacker la pool pourrait choisir de détruire le Bitcoin. Donc même si les pools ne souhaitent pas directement le mal du Bitcoin, il est possible que d’autres acteurs veuillent le voir disparaître. Il est donc primordial qu’aucune pool ne se rapproche trop des 51%. Mais quelles sont les options sur le long terme pour lutter contre une attaque des 51% sur le réseau Bitcoin ?

SOLUTION DU MARCHÉ

Une des premières solutions serait que les acteurs du marché du Bitcoin comme Coinbase ou Bitpay investissent dans le mining. En effet ils débloquent déjà d’énormes capitaux pour leurs services. Cela leur permettrait de grapiller des pourcentages de hash et donc de lutter contre une attaque des 51% qui nuirait au système qui les fait vivre. Cette solution semble une des plus envisageables et séduisantes car elle permettrait en plus une sécurité sur le long terme pour le Bitcoin même s’il devient moins tendance à être miné.

CHANGEMENT DANS LE CORE

Les développeurs du Bitcoin ont eux aussi des solutions plus ou moins complexes. Ils peuvent changer le Core du Bitcoin et donc changer des détails dans son algorithme qui permettrait une sureté face à une attaque des 51%, il faudrait cependant que plus de 51% du réseau Bitcoin accepte ce changement dans le Core du Bitcoin pour qu’il soit effectif. Il faut tout de même préciser qu’une solution d’urgence a été prévu par les développeurs au cas où le Bitcoin verrait une attaque des 51%.

COMPORTEMENT DES MINEURS

La dernière solution est doocratique. En ce sens que si les mineurs veillent à ne pas créer de 51%, l’attaque n’aura pas lieu. Il faut donc une surveillance continue du géant Ghash.io et une auto-régulation de la part des mineurs sur l’utilisation de ce service. C’est pour l’instant ce qu’il se passe, en effet on peut voir qu’après avoir atteint 48% du réseau hier, il est aujourd’hui grandement redescendu grâce aux alertes présentes partout sur internet.

CONCLUSION

Il ne faut pas trop craindre une attaque des 51%. En effet même si le cas échéant se présentait des solutions sont déjà prévues. De plus on peut penser sans trop prendre de risque que les principaux acteurs du Bitcoin ne seraient pas assez idiots pour le mettre en danger et en faire les frais. J’espère que vous avez compris, évitez les grosses pools et cherchez une petites pools avec tout autant d’avantages. Voici une petite vidéo en bonus pour ceux qui comprennent l’anglais :

Article précedentFocus sur le Blackcoin
Prochain articleDeux nouveaux recrutements
Adli
Bonjour, je suis actuellement étudiant en recherche en linguistiques et applications informatiques après un cursus en classes préparatoires et une licence de lettres classiques. Je suis depuis toujours passionné par l'art, la culture et la technologie. L'innovation et l'entrepreneuriat sont mon credo et mon gagne-pain. Il était alors logique que je m'intéresse aux monnaies digitales et à tout ce qu'elles apportent. A bientôt sur le site.