Une première conférence Bitcoin en Afrique

0
1385

La première conférence Bitcoin d’ Afrique arrive enfin et se tiendra à Cape Town en Afrique du Sud, le 16 et 17 Avril 2015.

Attendue comme un grand événement dans l’histoire de Bitcoin en Afrique, la Bitcoin Conference Africa est sponsorisée entre autres par BITX et Bankymoon, et réunira des commerçants, investisseurs, venture capitalistes, start-up et amateurs cherchant à faire avancer le bitcoin sur le continent Africain.

UNE MISSION EDUCATIVE

Avec une communauté Bitcoin très active sur le continent Africain, cette conférence va permettre de mettre en valeur les différentes innovations venant d’Afrique. En plus de rassembler la communauté, la conférence se donne également un rôle éducatif. Selon son site officiel, l’événement veut donner « une compréhension en profondeur » de ce qui suit:

  • Qu’est-ce que Bitcoin?
  • La Blockchain et le mining de Bitcoin
  • L’adoption marchande
  • Bitcoin en Afrique
  • Les implications financières, juridiques et réglementaires de Bitcoin
  • L’avenir de Bitcoin

Quelques noms bien connus figurent d’ores et déjà sur la liste des orateurs comme Brock Pierce et Elizabeth Rossiello, cette dernière a notamment fondé BitPesa, un service aux frais réduits, qui permet de transférer de l’argent en Afrique. Des interventions seront également faites par Jonathan Smit le fondateur de  PayFast , qui permet aux commerçants sud-africains d’accepter Bitcoin pour les virements à l’intérieur du pays, ainsi que par le fondateur et PDG de Bankymoon, Lorien Gamaroff.

bitcoin conference africa

Les tickets pour la conférence peuvent être obtenus sur le site officiel, pour la somme de 1350 rand, soit 117 dollars.

Espérons que la conférence soit à la hauteur des attentes de la communauté Africaine. L’Afrique représente un marché potentiellement énorme pour Bitcoin, en effet de nombreuses personnes ne sont pas bancarisées, et se voient prélever des frais hallucinants de la part des sociétés de transferts d’argent comme Western Union par exemple. Bitcoin n’est peut-être pas la solution ultime, mais il permettrait notamment à certaines personnes d’accroitre considérablement leurs revenus, d’améliorer leur quotidien, et de participer au développement de tout un continent en économisant les différents frais qui leurs sont imposés.

 Source: CoinTelegraph