65% des Américains ne savent pas ce qu’est Bitcoin

0
668

Selon une étude menée par Coin Center avec Google Consumer Surveys, environ 65% des Américains n’ont aucune idée de ce qu’est Bitcoin. Parmi ceux qui savent ce que c’est, plus de 80% ne l’aurait jamais utilisé.

Selon l’optimisme de chacun, cela peut être considéré comme une bonne ou une mauvaise chose. Cela montre toutefois que Bitcoin a encore un long chemin à parcourir avant de devenir mainstream.

Pour les fidèles du Bitcoin, qui vivent à l’intérieur de l’écosystème Bitcoin, il peut être facile d’oublier à quel point cela est nouveau. Alors que nous voyons une technologie qui peut potentiellement faire changer la société, la plupart des gens sont encore relativement satisfaits de leur monnaie fiduciaire et ne sont pas curieux de découvrir les nouvelles options qui s’offrent à eux.

LE BITCOIN TOUJOURS MAL VU

L’enquête apporte d’autres statistiques troublantes. Lorsqu’on a demandé d’indiquer sur une échelle de 1 à 10, de quelle façon est utilisé Bitcoin, avec  1 pour « la criminalité, la fraude, l’extorsion de fonds » et 10 « pour différents transferts légaux, ou en investissement ». La moyenne qui ressort est de 3,5.

On a également demandé aux interrogés s’ils pensaient que Bitcoin est utile et s’ils pensaient que l’on peut avoir confiance en Bitcoin. La combinaison de réponses qui ressort le plus est « Un peu utile» pour une confiance « Neutre », suivi de « Pas utile du tout » et « Forte méfiance ».

En analysant les données fournies par Coin Center, Coin Telegraph a fait sa propre analyse et nous livre leurs résultats. Parmi ceux disant ne jamais avoir utilisé Bitcoin, 2273 participants ont déclaré être « méfiants » ou « s’en méfier fortement», et  2077 ont une relation de confiance « neutre ». 359 participants ont répondu avoir « confiance » ou « fortement confiance » en Bitcoin sans jamais l’avoir utilisé. En résumé 49,2% des participants qui n’ont jamais utilisé Bitcoin n’ont pas confiance,  44,1% se disent « neutres » et seulement 7,6% disent avoir confiance sans même avoir utilisé Bitcoin.

Cela met en évidence que le grand public ne retient pas une image positive de Bitcoin. S’il est compréhensible que les gens se montrent prudents avec ce nouveau moyen de paiement, le nombre de scandales, hacks et escroqueries pures et simples semblent avoir un effet plus puissant sur la conscience du public que les articles positifs.

De toute évidence, l’opinion publique n’ est pas exactement du côté de Bitcoin. Des événements comme le Bitcoin Bowl et les différentes conférences organisées tentent de faire changer cela. Malgré tout, la presse a fait trop de mauvaises pubs à Bitcoin, ce qui n’a pas permis au grand public d’en garder une image positive et rassurante.

Cependant le tableau n’est pas tout noir, en effet l’étude montre que lorsque les gens commencent à utiliser Bitcoin, ils commencent à avoir davantage confiance. Parmi les utilisateurs ayant répondu avoir utilisé Bitcoin par le passé (soit « peu souvent », « fréquemment » ou « très souvent ») le taux de méfiance diminue considérablement. Seul 16.7% de ceux ayant répondu « peu souvent » se disent méfiants ou très méfiants contre 34% disant avoir « confiance » ou « totalement confiance » en Bitcoin et 48,5% qui restent neutres.

Si l’on regarde les participants qui utilisent Bitcoin « assez souvent »,  on constate que leur confiance augmente, avec seulement 11,5% des utilisateurs se disant « méfiants » ou «  très méfiants » vis-à-vis de Bitcoin. 52,1% disent avoir « confiance » ou « totalement confiance ».

Cependant cette tendance ne continue pas si l’on observe les résultats des utilisateurs assidus de la monnaie numérique qui utilisent « très souvent » Bitcoin. Alors que l’on pourrait croire que le taux de confiance d’un utilisateur augmente en fonction de sa fréquence d’utilisation de Bitcoin, il semblerait que certains d’entre eux déchantent.

sodage

Il est très important de noter que la taille de l’échantillon du sondage devient plus petite au fur et à mesure que l’on se concentre sur les utilisateurs qui connaissent Bitcoin. Seuls 157 participants ont dit utiliser Bitcoin «très souvent» ce qui n’est pas suffisant pour obtenir des résultats crédibles sur lesquels s’appuyer.

Le directeur exécutif de Coin Center, Jerry Brito a donné son ressentie concernant la façon dont l’adoption de Bitcoin pourrait être améliorée.

Je pense que la prise de conscience suivra l’utilité. Les startups et les développeurs créent des applications qui amèneront cette utilité de façon pertinente pour le consommateur lambda.

Les monnaies fiduciaires ont encore l’avantage d’être acceptées pratiquement partout. Bitcoin ne peut pas gagner sur ce front avec l’acceptation marchande. Bitcoin doit montrer son utilité, ses véritables avantages par rapport aux fiats. Bitcoin doit montrer ce qu’il peut faire et que les fiats ne peuvent pas. Il semble y avoir d’innombrables exemples, mais nous sommes toujours à la recherche d’une application qui forcera les masses à se renseigner.

Source : CoinTelegraph