Bitcoin.org bloqué par les autorités russes

0
565

Le service fédéral de surveillance d’Internet et des médias traditionnels (Roskomnadzor en russe) a bloqué l’accès à 5 sites en rapport avec Bitcoin. Roskomnadzor a notamment ajouté Bitcoin.org –un site web communautaire- à sa blacklist.

En accédant à Bitcoin.org, les utilisateurs russes peuvent lire :

« Accès Refusé. L’accès à la ressource demandée a été bloqué en conformité avec la loi actuelle de la Fédération de Russie. Veuillez s’il vous plait nous contacter si la ressource spécifiée a été bloqué par erreur. »

bitcoin.org russe

Cette censure qui a été annoncée sur le site officiel de Roskomnadzor, concerne également d’autres sites :

  • Bitcoin.it (wiki-encyclopédie dédiée à Bitcoin)
  • Bitsec.com (communauté Bitcoin russe )
  • Coinspot.io (communauté Bitcoin russe)
  • Indacoin.com (échangeur Bitcoin)

La raison pour laquelle ces sites spécifiques (et pas d’autres) ont été ciblés n’a pas encore été révélée. Bitcoin.org contient des informations sur comment utiliser Bitcoin, ses avantages,  et ses différentes méthodes d’utilisation en tant que particulier ou entreprise. Le site renvoie aussi vers des communautés en ligne et des événements à venir.

Cette nouvelle n’est pas vraiment surprenante, en Août dernier,  la Russie avait annoncé vouloir restreindre l’accès aux sources d’informations concernant Bitcoin. Igor Chepkasov, le président de la CCFR (Cryptocurrency Fondation Russia) s’est exprimé sur ces récentes nouvelles :

Les propriétaires de ces sites n’ ont reçu ni préavis, ni lettres officielles du gouvernement ou des organismes de réglementation. Aucun de ces sites n’a jamais été convoqué au tribunal.

Maintenant que les amateurs et les entrepreneurs Bitcoin sont confrontés à de réelles restrictions, nous pouvons voir comment la communauté Bitcoin russe est organisée et  se bat pour ses droits.

 Je lance un appel aux victimes pour informer que nous sommes prêts à fournir tout support possible, juridique ou autre.

Depuis quelques mois, la Russie hésite a sanctionner les utilisateurs de Bitcoin et de crypto-monnaies par une amende pouvant aller jusqu’à à 1 million de roubles. Les responsables russes ont également menacé d’aller en justice contre les mineurs qui convertissent leurs monnaies en argent « réel ».

Sous pretexte de leur volatilité élevée et de leur implication dans le traffic d’armes, de drogues, dans le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, l’interdiction des crypto-monnaies ne ferait que protéger les consommateurs selon le gouvernement.

Source : Cointelegraph