Pour ce 17ème repas (le 10ème organisé à Paris) 29 participants se sont retrouvés au Le Petit Orgueil rue Marie-Stuart qui réservait aux convives une belle surprise  : depuis le week-end, l’établissement accepte le bitcoin.

Cinq jeunes femmes seulement (sur 14 invitées en tout) mais encore 7 nouveaux convives, prouvant que l’intérêt pour Bitcoin et les échanges décentralisés ne faiblit pas et que la communauté continue d’exercer son attrait toujours plus largement. Une belle présence de mathématiciens et de chercheurs universitaires, d’économistes et de représentants de quelques think tanks. Mais également 11 entreprises , et pas toutes minuscules, loin de là!

Les conversations résonnaient encore des échos des diverses manifestations de la semaine précédente autour d’Andreas Antonopoulos, mais ont aussi porté sur les signes d’essoufflement que semble donner la « hype blockchain », sur diverses innovations technologiques prometteuses mais aussi sur la sécurité de la cryptographie, sur la poursuite discrète mais continue de l’acceptation du bitcoin dans des commerces de toutes sortes. Dans un registre plus grave, les risques qui pèsent sur le système monétaire et bancaire actuel, entre fragilité de la Deutsche Bank et flash crash sur la livre sterling n’ont pas manqué de susciter des commentaires. Enfin Tintin ou la Chine ont aussi fourni matière à discussion dans une atmosphère toujours amicale et stimulante !

Article précedentExpanse – Analyse de marché #4
Prochain article18ème repas du Coin (à Rennes)
Jacques Favier
Jacques Favier est co-fondateur et Secrétaire du Cercle du Coin, et l'un des 3 animateurs des repas du Coin. Normalien et agrégé d'Histoire, après un court passage par la Banque, il a eu une longue expérience dans l'investissement. Intéressé par l'histoire de la monnaie, collectionneur d'instruments monétaires, financiers ou para-monétaires les plus divers, il aborde la révolution du bitcoin à la fois en investisseur et en historien. Il ne déteste pas les détours par la BD. Sur son propre blog La voie du Bitcoin il veut faire partager sa conviction que l'histoire permet d'enrichir notre questionnement sur les mutations présentes, avec leurs risques et leurs opportunités. Mais il écrit aussi régulièrement sur le Coin-Coin, en abordant des sujets plus politiques ou actuels.