Time Inc accepte le Bitcoin

0
494

L’ éditeur de magazine Time Inc. a déclaré qu’il commencera à accepter la monnaie numérique Bitcoin comme moyen de paiement pour les abonnements à des magazines comme Fortune, Health, et Travel + Leisure. Cette déclaration s’est faite ce mardi. Comme de nombreuses entreprises qui ont commencé à accepter Bitcoin, Time Inc. fait équipe avec Coinbase, un portefeuille Bitcoin populaire, pour traiter les transactions.

Lynne Biggar, vice-président exécutif du marketing a déclaré :

Ce programme pilote fournira aux utilisateurs de Bitcoin une manière transparente et simple de souscrire à des abonnements. Nous espérons étendre notre partenariat avec Coinbase dans les prochains mois afin de fournir plus d’opportunités à nos clients.

Beaucoup d’entreprises ayant commencé à accepter Bitcoin avaient déjà un pied dans l’ère technologique comme Overstock, Dell et Expedia. La décision de Time Inc. est un signe que même les entreprises dites plus « traditionnelles » voient maintenant une occasion à saisir avec Bitcoin. Cette monnaie numérique, par exemple, fournit aux consommateurs un moyen plus rapide pour payer leurs abonnements. Les frais de transactions sont aussi bien moins coûteux que si l’on utilise une carte de crédit.

130 MILLION DE CLIENTS POTENTIELS

Sur son blog, Coinbase déclaré que la décision de Time Inc. d’accepter Bitcoin pourrait aider l’industrie de l’édition à « comprendre et explorer de nouveaux modèles financiers qui permettraient l’utilisation de Bitcoin » y compris les micropaiements. Le mouvement « ouvre la porte à Time Inc. et aux éditeurs similaires pour se familiariser avec la technologie Bitcoin et explorer de nouvelles applications dans l’industrie, » a déclaré le PDG de Coinbase, Brian Armstrong.

Pour l’instant, quelques-uns des plus grands magazines édités par Time.Inc comme Sports Illustrated, People et Food and Wine  ne sont pas inclus dans le programme. Avec environ 130 millions de lecteurs à travers le monde, l’acceptation du Bitcoin par Time.Inc envoie un message important à la fois ses lecteurs mais aussi à la communauté plus large des médias.

Source : The Hill