Deloitte sort un rapport sur le Bitcoin

1
375

Deloitte, un des Big Four, vient de sortir un rapport nommé «Bitcoin at the crossroads» (Bitcoin, à la croisée des chemins). Dans ce papier, Deloitte souligne avec une certaine objectivité les innovations de Bitcoin et ce qu’elles apportent. Mais la principale question du rapport est sur la nécessité ou non de réguler Bitcoin même si son architecture décentralisée semble aller dans le sens inverse.

Mais pour résumer leur pensée, le temps ne presse pas pour le moment, en effet le cabinet d’audit constate que le Bitcoin ne représente pas un grand poids monétaire par rapport aux autres instruments de paiement pour le moment, que tous ses usages n’ont pas encore été trouvés (les plus majeurs restent encore à découvrir selon eux) et enfin le plus intéressant selon moi, ils montrent avec pertinence le temps mis à travers l’histoire pour réguler les innovations :

  • Telephone — invented in 1876, regulated in 1913 (37 years later)
  • Airplanes — invented in 1903, regulated in 1938 (35 years later)
  • Radio — invented in 1907, regulated in 1927 (20 years later)
  • Mobile phones — invented 1965, first targeted wireless spectrum auction by the FCC focused on mobile phones, 1989 (24 years later)
  • Internet, invented in 1969viii, only becoming an area of intense regulatory focus over the last few years, close to 46 years into its development

Ce petit rappel historique nous permet de relativiser le manque de régulation au regard de la jeunesse du Bitcoin. Même si l’on sait que tout va de plus en plus vite dans la technologie, ce n’est hélas pas encore le cas pour l’appareil d’état ou les institutions. En conclusion le cabinet reste donc sur une note patiente mais plutôt bienveillante à l’égard du Bitcoin.

  • Jacques Favier

    Grâce soit rendue à Deloitte de cette apologie du temps nécessaire à la réflexion. Si on avait « régulé » la voiture à pétrole avant de la voir rouler, on lui aurait interdit de laisser du crottin sur la chaussée.