Oui! Déjà le 50ème repas… et pour marquer cette étape symbolique et réaffirmer une dynamique « francophone » c’est à Liège, la plus francophile peut-être des villes hors Hexagone, qu’a eu lieu le repas.

Malgré quelques craintes, le Thalys roulait, apportant son contingent de français, rejoints par quelques luxembourgeois presque voisins pour établir un taux de convives « cross border » très satisfaisant. Des  bruxellois étaient également venus pour rencontrer la fine fleur du « Coin » liégeois. Malgré l’âge déjà vénérable et le succès jamais démenti de cette institution qu’est le « Repas », il y avait comme à chaque fois des convives partageant l’expérience pour la première fois.

Le repas était organisé au Seven bar, lieu original et véritable QG crypto liégeois, dans les sinueuses rue de la vieille ville autour de la collégiale Saint-Denis, à quelques minutes de l’Université.

Une tendance lourde se dessine parmi les convives : l’affichage imaginatif, discret ou… moins des convictions sur les vêtements portés en cette occasion.


Le Seven bar acceptant bitcoin et ayant ouvert un canal LN, on a vu non seulement une dizaine de paiements en bitcoin mais également le premier règlement d’un repas via le Lightning Network, par l’intrépide André, administrateur belge du Cercle.

Les conversations ont porté sur les perspectives à court terme (entre rumeurs de marché baissier et spéculation sur le halving qui s’approche), sur la récupération de l’énergie du mining, sur l’attitude des diverses autorités prises entre la peur de Libra et celle de la Chine, sur divers cas d’usage plus ou moins significatifs de « la technologie de la blockchain » dont évidemment la mise en oeuvre par le centre de lutte contre la cybercriminalité de la Gendarmerie Nationale d’un smart contract sur la blockchain publique de Tezos. L’actualité plus « profonde » aussi : forks et polémiques continuent de marquer le monde toujours jeune de la crypto. Mais la règle n°3 du Repas a été respectée : on reste amis !

Après le repas les conversations particulières ont pu continuer sur place puis de bar en bar jusqu’à l’Université où, à 19 heures 30 se tenait un Meet-up conjointement organisé par le Cercle du Coin et par Bitcoin-Liège avec deux excellents orateurs: le liégeois Mathieu Jamar et le parisien Sosthène.

On trouvera ci dessous les vidéos des principaux moments :

  • la présentation du Cercle par Philippe Laloux
  • Bitcoin, un organise vivant? par Sosthène

 

Article précedent49ème Repas, à Paris
Jacques Favier
Jacques Favier est co-fondateur et Secrétaire du Cercle du Coin. Il anime les repas du Coin. Il est aussi l'un des co-fondateurs de Catenae, cabinet de conseil en intelligence stratégique des protocoles. Normalien et agrégé d'Histoire, après un court passage par la Banque, il a eu une longue expérience dans l'investissement. Intéressé par l'histoire de la monnaie, collectionneur d'instruments monétaires, financiers ou para-monétaires les plus divers, il aborde la révolution du bitcoin à la fois en investisseur et en historien. Il ne déteste pas les détours par la BD. Sur son propre blog La voie du Bitcoin il veut faire partager sa conviction que l'histoire permet d'enrichir notre questionnement sur les mutations présentes, avec leurs risques et leurs opportunités.