Le Repas a franchi en mars une nouvelle fois le cadre de l’Hexagone pour dans le cadre d’une longue séquence communautaire à Lausanne. Mardi soir, à peine descendus du train, les premiers visiteurs ont rejoint au Duke’s bar pour un pot amical les membres du Meet-up Bitcoin Lausanne

À 8H30 ce mercredi matin, un Meet-up du Cercle du Coin  se tenait en salle Gotham avec des présentations des sociétés Mubiz, Pikcio et ID Quantique.

À 12h30 enfin,  les 38 convives de ce troisième repas en Suisse se retrouvaient à l’Étoile blanche. Nombreux Vaudois, Neuchâtelois, Genevois et même Tessinois, mais aussi venus de « France voisine » ou plus lointaine.

A la suite des présentations qui avaient eu lieu le matin, les conversations ont tourné sur les perspectives quantiques, sur les diverses entreprises installées en Suisse, sur la régulation (diverses comparaisons des deux côtés de la frontière, notamment sur la liberté d’usage du cash), sur EOS et Tezos, sur les security tokens et les stable coins.

 

Enfin, le repas achevé, et selon les bonnes vieilles habitudes, les conversations particulières se sont longtemps prolongées.

On a même pu admirer deux des fondateurs du repas dans un échange intellectuel impressionnant ! C’est cela aussi la vie communautaire…

 

Article précedent42ème Repas, à Conflans-Sainte-Honorine.
Prochain article44ème Repas ( à Paris)
Jacques Favier
Jacques Favier est co-fondateur et Secrétaire du Cercle du Coin, et l'un des 3 animateurs des repas du Coin. Normalien et agrégé d'Histoire, après un court passage par la Banque, il a eu une longue expérience dans l'investissement. Intéressé par l'histoire de la monnaie, collectionneur d'instruments monétaires, financiers ou para-monétaires les plus divers, il aborde la révolution du bitcoin à la fois en investisseur et en historien. Il ne déteste pas les détours par la BD. Sur son propre blog La voie du Bitcoin il veut faire partager sa conviction que l'histoire permet d'enrichir notre questionnement sur les mutations présentes, avec leurs risques et leurs opportunités. Mais il écrit aussi régulièrement sur le Coin-Coin, en abordant des sujets plus politiques ou actuels.