Évènement « hors format » pour terminer la saison. Après le déjeuner presque intime à Mons le mois précédent, le diner à Paris a connu une affluence record : 55 convives, venus d’un peu partout y compris de Belgique, de Suisse et de cette nouvelle cryptonation francophone qu’est le Portugal, où aura lieu le repas de « rentrée », le 22 septembre.

Un cadre nouveau: celui des « Écuries » de la rue Bachaumont, plutôt cave ou cellier d’ailleurs qu’écuries, un lieu bien connu désormais dans le Sentier parisien.

Une quarantaine de convives étaient déjà présents sur place en fin d’après midi pour la réunion trimestrielle du Cercle du Coin  dignement présidée par Adli Takkal-Bataille Bataille installé sous un bull très opportun.

Après ce moment de délibération, les membres présents comme les convives extérieurs au Cercle ont bu ensemble un apéritif généreusement offert par la société ACINQ, l’une des sociétés leader dans le domaine de la scalabilité de  Bitcoin et qui, avec d’autres membres de la communauté, construit un standard ouvert pour Lightning Network.

À table les conversations, encore plus détendues que durant les repas de midi, ont tourné sur de très nombreux sujets, au premier rang desquels le « phénomène Libra ». Moins pour en discuter la conception que pour se réjouir des réactions des « politiques », bruyantes mais tardives. Même si certains convives, voyant la chose du côté de la puissance publique, ont apporté des éclairages intéressants. Les déclarations de la BRI, les stable coins « publics » ou « souverains » ont aussi fourni matière à échanges. Enfin, le cours grimpant du Bitcoin n’a pu qu’ajouter un peu d’euphorie supplémentaire à toutes ces discussions.

Quelques scoops ont été susurrés, une interview négocié (car des journalistes amis sont admis) mais le « repas » étant un évènement privé, il faudra attendre pour pouvoir relayer cela !

Parmi les sujets plus légers, la mésaventure d’une banque (connue pour son hostilité aux crypto monnaies) ayant crédité un client qui lui avait remis des billets de Monopoly a ouvert des débats fort techniques mais aussi provoqué beaucoup de plaisanteries sur le système « classique ».

 

 

 

Article précedent46ème Repas, à Mons
Prochain article48ème Repas du Coin, à Lisbonne
Jacques Favier
Jacques Favier est co-fondateur et Secrétaire du Cercle du Coin, et l'un des 3 animateurs des repas du Coin. Normalien et agrégé d'Histoire, après un court passage par la Banque, il a eu une longue expérience dans l'investissement. Intéressé par l'histoire de la monnaie, collectionneur d'instruments monétaires, financiers ou para-monétaires les plus divers, il aborde la révolution du bitcoin à la fois en investisseur et en historien. Il ne déteste pas les détours par la BD. Sur son propre blog La voie du Bitcoin il veut faire partager sa conviction que l'histoire permet d'enrichir notre questionnement sur les mutations présentes, avec leurs risques et leurs opportunités. Mais il écrit aussi régulièrement sur le Coin-Coin, en abordant des sujets plus politiques ou actuels.