Repas du coin #1

0
38

Le premier repas s’est tenu à Paris, le 2 mars 2015, dans le petit restaurant « la Maison » de la rue Marie Stuart (ex rue Tire-Vit) située entre le Passage du Grand Cerf et la célèbre rue Montorgueil.

Ce jour-là, les fondateurs ont testé la formule qui a peu varié depuis:

Chacun, en arrivant, paye son repas et reçoit son verre d’apéritif. On se présente fort librement les uns aux autres, dans le restaurant ou dans la rue piétonne qui se prête gracieusement à l’indispensable fonction de fumoir

Quand tout le monde est arrivé, ou quand la faim creuse les ventres, les convives sont appelés (par leurs prénoms) à se placer à l’une des trois tables animées par les trois fondateurs. Après un rapide tour de table pour se présenter si le besoin s’en fait sentir, la conversation est libre

Les règles strictes sont peu nombreuses : parler français, ne pas vendre son produit ou sa boîte. Il a été plusieurs fois question d’interdire le débat sur la taille des blocs, ou d’imaginer une sanction spécifique (payer un cognac ?) pour ce trouble à l’ordre public. 

Le 2 mars, ce premier repas fut le seul évidemment où tous les participants étaient « nouveaux ». Nombre d’entre eux se connaissaient déjà. Pourtant, dès cette première rencontre, les fondateurs avaient composé leur liste d’invités dépassant largement le périphérique parisien et s’étendant à l’étranger, avec des convives venus de Belgique et de Suisse, et en mixant les milieux professionnels : développeurs, bitcoin-enthousiastes, banquiers, juristes…

Sur 22 convives, une jeune femme : ce score ne fut, malheureusement, jamais dépassé jusqu’à ce jour. Nombre de convives s’en retournèrent œuvrer … vers 15 heures 30 passées, mais d’autres se répartirent par petits groupes dans les nombreux cafés de la rue Montorgueil et les derniers se séparèrent dans les dernières heures de la journée.